TÉLÉCHARGER NEUFERT PDF

Neufert 10eme édition .. téléchargement gratuit ogloszenia-turystyka.info /riabk6ulq/Neufert+10%C2%B0+ogloszenia-turystyka.info 20 oct. Telecharger Neufert 9 Pdf Gratuit. 1/3. Telecharger Neufert 9 Pdf Gratuit. 2/3. PDF neufert pdf sujets bac corrigs franais,sujet.. neufert neufert architects' data, third edition pdf by peter neufert ebook Architects&# 39; Data provides an essential neufert architectural standard fourth edition.

Nom: NEUFERT PDF
Format: Fichier D’archive
Version: Nouvelle
Licence: Libre!
Système d’exploitation: MacOS. Android. iOS. Windows XP/7/10.
Taille: 44.57 Megabytes


Pour l'homme de notre temps, la maison n'est plus une forteresse, un abri contre des ennemis, des brigands ou des diables, mais un cadre harmonieux o s'insrent la vie et les choses, cadre ouvert librement sur la nature et cependant protg des. Total Pageviews. Direction du vent? Des documents permettant de comparer les offres des entreprises cadre de dcomposition des offres des entreprises 4. Structures tri dimensionnelles Qui est le contrleur pour le permis de construire du point de vue artistique?

Téléchargez comme PDF, TXT ou lisez en ligne sur Scribd Télécharger Avant-propos la trente troisime dition L'auteur, mon trs vnr pre Ernst Neufert. Documents Similar To Ernst Neufert - Les Élements Des Projets De Construction (7E Edition)ogloszenia-turystyka.info NEUFERT. Uploaded by. Ely Ilhem Ben Khelil. la maison sur. PDF neufert pdf complet,neufert architecture pdf,neufert pdf,neufert pdf,neufert 11 pdf gratuit,neufert pdf gratuit,telecharger neufert 10 pdf gratuit.

Photos de couverture: Transformation d une halle industrielle de en bibliothque universitaire et espace patrimonial Le Creusot. Achvement en Matre d'ouvrage: ISBN Toute reprsentation ou reproduction intgrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite selon le Code de la proprit intellectuelle Art L et constitue une contrefaon rprime par le Code pnal.

Seules sont autorises Art L les copies ou reproductions strictement rserves l'usage priv du copiste et non destines une utilisation collective, ainsi que les analyses et courtes citations justifies par le caractre critique, pdagogique ou d'information de l'oeuvre laquelle elles sont incorpores, sous rserve, toutefois, du respect des dispositions des articles L L du mme Code, relatives la reproduction par reprographie.

Normes de base Mesures de base. Proportions Conception. Mise en oeuvre Dtails de construction Chauffage. Ventilation Isolation. Protection clairage Verre Lumire du jour Fentres. Portes Escaliers. Ascenseurs Voirie.

Circulation Jardins. Banques Passages ouverts Commerces Entrepts Ateliers. Restaurants Htels. Motels Zoo. Aquarium Thtres. Cinmas Installations sportives Hpitaux. Maisons demi traite glises. Cimetires Liste des normes. Bibliographie Index des mots-clefs.

Locaux annexes. Locaux de service Pices de l maison Piscines couvertes prives Laveries Balcons Pavages Habitat de loisirs Types de logements Rhabilitation Comment consulter cet ouvrage Abrviations et normes de base Explication des symboles et abrviations Systme international d'units Formats normaliss Mesures de base.

Proportions L'homme base de toutes mesures L'homme mesure de toutes choses Dimensions et place ncessaire L'homme et les vhicules L'homme et l'habitation Climat intrieur L' oeil L'homme et la couleur Proportions, mesures de base Proportions, applications Formes de btiments, nouvelles constructions Formes de la maison, expression des temps et des moeurs Projets de construction Les acteurs de la construction Etudes prliminaires, participation du matre d'ouvrage Phase I: Conception des ouvrages Phase Il: Excution de travaux Dtails de construction de sols et fondations tanchement des parties enterres Maonnerie en pierre naturelle Maonnerie en blocs manufacturs artificiels Appareillage de briques Chemines, foyers ouverts Conduits de fume Conduits de ventilation Tors amnags Torts plats Torts plats, dtails pour les toits chauds Torts plats, toitures froides, variantes Pantations en toiture-terrasse Constructions textiles Structures en filets Structures haubanes Structures tri dimensionnelles Ossatures porteuses Parchers Revtements de sol 5 11 13 15 17 18 20 21 22 24 25 26 28 29 30 31 33 34 36 37 Chauffage.

Ventilation Centrales Stockage du carburant Installations hydrolectriques Architecture solaire Rfrigration des locaux Chambres froides Protection Isolation thermique - Notions - Mcanismes Isolation thermique - Diffusion de la vapeur d'eau Isolation thermique - Construction Isolation thermique - Dtails: Murs extrieurs Isolation acoustique Isolation aux bruits ariens Isolation aux bruits ariens et aux bruits de chocs Isolation antivibratile - Transmission des sons Protection contre la foudre Verre Verre.

Protection intrieure et extrieure Ascenseurs Escaliers Circulation Routes et rues Banques Bibliothques Surfaces ncessaires Organisation en plan Usines Ateliers Restaurants Cafs et restaurants Motels Htels Aquarium Zoo et aquarium Cinmas Thtres Maisons de retraite Cabinets mdicaux Muses glises Avant-propos la premire dition La prparation des exemples est le fruit d'une collaboration avec l'architecte Gustav Hassenpflug t.

La prparation l'impression revint l'architecte Adalbert Dunaiski. La Commission allemande des normes mit notre disposition des feuilles de normes, qui sont insres sous forme raccourcie ou condense.

On trouvera les normes exactes dans la dernire dition des feuilles. La prparation des domaines particuliers fut seconde par les services de renseignements et de consultations, qui sont chaque fois cits en tte des diffrents chapitres concerns. A tous merci pour leur collaboration et leur abngation. La littrature est prsente en fin de texte, pour une meilleure vue d'ensemble. Pour la mme raison le texte est raccourci autant que possible et se trouve juste ct des dessins sur la mme page.

Je remercie par avance le lecteur de bien vouloir me fournir toutes indications concernant la conception des projets, en vue de la prochaine dition. Avant-propos la trente troisime dition L'auteur, mon trs vnr pre Ernst Neufert, m'avait prpar de son vivant perptuer son oeuvre littraire. Le haut dveloppement actuel du domaine de la construction prsente aux btisseurs des exigences techniques et scientifiques autres que voici 55 ans, lorsque les lments des projets de construction taient les "mesures des objets".

inynwa - Telecharger ernst neufert pdf gratuit

II fallait donc, pour de vraiment "nouveaux" lments des projets de construction, conserver la forme gniale du livre, mais en dvelopper le contenu en fonction de l'actualit. C'est pourquoi nous nous sommes aussitt dcids rnover intgralement cet ouvrage, embrasser, dvelopper et dessiner tout ce qu'un architecte et un acteur du domaine de la construction doit absolument savoir aujourd'hui pour concevoir un projet.

Tout ce qu'on doit savoir, mais dans l'esprit d'Ernst Neufert: Ce travail nous a cot quatre ans de travail intensif. Nous souhaitons que le rsultat soit au bnfice des acqureurs qui cherchent un livre moderne sur la construction. Avant-propos de l'diteur la trente troisime dition allemande Voici plus d'un demi-sicle, le jeune architecte Ernst Neufert eut non seulement l'ide mais aussi l'nergie de crer les lments des projets de construction, qui sont devenus une aide indispensable pour le travail des architectes et des projeteurs.

II a toujours maintenu son oeuvre jeune en l'adaptant aux exigences des poques. La dernire adaptation parut en trentime dition allemande avant sa mort en Ce fut le devoir de son fils Peter Neufert et de ses collaborateurs, que de poursuivre le suivi de l'ceuvre. II nous appartient, notamment avec Ludwig Neff qui dj du vivant de l'auteur participa cette dition, d'en assurer durant plusieurs annes la refonte complte.

L'diteur est fier de pouvoir perptuer les lments des projets de construction, entre-temps traduits dans treize langues, dans une nouvelle configuration, mais toujours selon le concept d'Ernst Neufert. Ont particip la trente troisime dition allemande: Horton, technique hospitalire. Sommer, climatisation.

Vetter, excution des travaux. Menzel, constructions textiles. Bauer, chauffage. Jaax, centrales lectriques. Brner, centrales hydrolectriques. Stratmann, architecture solaire. Hawlitzeck, rues et tramways. Cargiannidis, rhabilitation, passages couverts, amnagements. Portmann, maintenance et assainissement. Weiss, bibliothques. Kissling, bibliothques publiques. Rocholl, magasins.

Nogge, zoos et aquariums. Beckmamm, cinmas. Mertens, salles de jeux. Renanver, glises. Hoffs, clochers. Ruhi, mosques. Hugo, muses. Ont particip aux dessins de cette nouvelle dition: Altrogge, St. Badtke, A. Briehan, A. Dummer, K. Fegeler, A. Graf, M. Menzel, I. Schirmacher, J. Valero, R. Walter, S.

Ernst Neufert - Les Élements Des Projets De Construction (7E Edition)4.pdf

Wierlemann, D. Ce manuel est issu des cours que j'ai donns la Bauhochschule de Weimar. Il se fonde sur des dimensions, des expriences et des connaissances, fruits du mtier et de la recherche concernant l'environnement de l'homme et ncessaires l'laboration des projets de construction. Il reste cependant ouvert sur de nouvelles possibilits ou de nouvelles exigences. En effet, si d'une part les gnrations passes nous servent de rfrence, d'autre part tout volue. Nous sommes enfants de notre temps, nous regardons vers l'avenir et nos points de vue souvent divergent: Il reste savoir si notre jugement, actuellement si sr, se rvlera dfinitivement exact.

L'exprience nous montre que les jugements futurs seront plus justes que les ntres qui n'ont pas encore le recul ncessaire une vue d'ensemble. Ceci nous montre de quelles prcautions on doit entourer l'laboration d'une doctrine pour que cette dernire ne devienne pas, terme, errone.

Malgr tout effort de vrit et d'objectivit, malgr tout effort d'analyse critique, chaque thorie reste subjective et dpend de l' poque et son environnement. Aussi une doctrine ne doit-elle pas tre dfinitivement fige, mais, au contraire, rester au service des choses vivantes, en pousant leurs transformations et leurs dveloppements. On peut voquer Nietzsche lorsqu'il crit: Une telle doctrine, fonde sur une volution perptuelle au service du progrs, se reconnat prcisment dans le fait qu'elle ne donne pas de recettes toutes faites, pas de "savoir prfabriqu en botes", mais seulement des lments, des pierres d'angle, avec la mthode pour les combiner, les construire, les composer et les harmoniser.

Confucius a dit voici plus de 2 ans: Un architecte-n ou un passionn de la construction se bouche les oreilles et ferme les yeux lorsqu'on lui donne la solution toute faite d'un problme. Car il est plein d'ides et, lorsqu'on lui confie la ralisation d'un ensemble, il lui faut seulement des lments pour s'atteler au travail. Celui qui a trouv la foi en lui-mme, qui a entrevu les rapports entre les choses, le jeu des forces, des matires, des couleurs, des proportions, celui qui est capable de sentir la ralit, de percevoir l'allure des constructions, celui qui tudie, examine et critique leur effet, celui qui les modifie dans son esprit, celui-l seul est sur le vritable chemin des plus grandes jouissances de l'esprit, que seul peut ressentir un crateur actif.

Une telle intelligence de la vie aidera les atteindre. Elle doit librer de tout savoir pour conduire vers une cration personnelle. II n'est besoin que d'un tremplin. Chacun doit s'lancer et btir soi-mme. Les formes architectoniques contemporaines naissent de la mme manire que les magnifiques temples, cathdrales, chteaux, jardins de nos anctres, pour lesquels ils n'avaient pas de modles, mais qui correspondaient leurs rves et leurs dsirs, aux ides et aux idaux les plus proches de leurs aspirations.

Une commande veille des ides qui se concrtisent, selon les possibilits techniques du moment et les conditions locales, en des formes ne prsentant qu'un faible degr de similitude avec tout ce qui a t ralis auparavant. Ces nouvelles constructions peuvent tre de loin techniquement mieux russies et plus rentables que les prcdentes.

Mais elles peuvent aussi, du point de vue artistique, surpasser les constructions correspondantes du pass. Si l'on compare une usine actuelle, claire, spacieuse, bien proportionne, d'une construction lgante et lgre, une manufacture du 18 e sicle ou un atelier d'artisan du 15e sicle, la supriorit de nos nouvelles constructions apparat l'historien le plus born.

Partout o des problmes de construction correspondent un vritable besoin de notre poque, on peut attendre de la part des architectes inventifs et ouverts leur temps, des exploits qui peuvent se comparer ceux des plus audacieux des anciens, et mme les clipsent.

C'est pour cette raison que, dans une bonne cole, on doit se consacrer tout d'abord l'tude des temps modernes et venir, et ne se livrer aux rtrospectives que dans la mesure o cela est indispensable. C'est aussi un conseil de l'un de nos plus grands professeurs, Fritz Schumacher, lorsqu'il fait remarquer que le jeune tudiant architecte, dans ses tudes sur le pass, a trop tendance se perdre dans des rflexions sur l'histoire de l'art, et que les diplmes le poussent s'garer sur des chemins scientifiques dtourns, aux dpens des forces ncessaires au dveloppement de la crativit.

II vaut mieux ne donner l'tudiant que des bases, comme dans cet ouvrage o j'ai essay de rduire jusqu' l'essentiel les lments des projets, de les schmatiser, de les abstraire, pour en rendre plus difficile la copie au lecteur et le forcer donner de luimme aux choses forme et contenance.

De toutes faons, les diffrentes ralisations, un mme moment, sont conduites prsenter une certaine similitude. L'trange dsir d'uniformisation, qui canalise l'aspiration des hommes un mme moment dans une mme direction, trouve dans le style d'une poque son expression apparente et durable. Le prsent ouvrage offre le grand avantage de fournir au lecteur, en un seul volume, et sous une forme concise, l'essentiel des technique, des projets et de la science des btiments.

Les sujet apparents sont groups, moins qu'une autre affinit plus importante n'exige un classement diffrent. Tous les lments d'une construction, valables pour un grand nombre de types de btiments, sinon pour tous, sont traits sparment. Il en est de mme pour les directives gnrales et rgles fondamentales suivre dans la prparation et l'tablissement des projets et des plans. D'o une division en uune quarantaine de groupes.

La table des matires L'index alphabtique des mots cls. Explication des abrviations Quand il n'a pas t possible de recourir des abrviations connues, on en a choisi de nouvelles, mais telles que tout lecteur attentif puisse reconnatre leur signification, mme sans consulter la page Les plans, les coupes, les formes, ne sont que des exemples et des supports pour les cotes.

Ils contiennent des valeurs limites prenant les dimensions de l'homme comme base de tout ce qui l' entoure. Les processus d'une opration de construction conception et ralisation figurant page 42 et suivantes, dcrit par Georges Delgutte, architecte DPLG, diplm ICH Institut d'tudes conomiques juridiques appliques la Construction et l'Habitation , rsume l'essentiel de la mthodologie et des acteurs d'un projet de construction en France, en Prenons comme exemple l'tablissement du projet ou de l'avantprojet d'un foyer universitaire.

Lire avec soin le questionnaire des pages 44 et 45, et rpondre en dtail aux questions poses, ainsi qu' celles que soulve notre cas particulier. Calculer, suivant les dernires rglementations en vigueur, la surface construire en mtres carrs ou le volume construit en mtres cubes.

Modifier les dimensions des locaux selon les capitaux disponibles pour la construction. Coter, disposer et meubler, d'aprs les indications donnes pour les restaurants pages , ou pour les htels pages Si l'on projette une salle de spectacle avec une scne, on se reporte aux thtres pages , pour l'acoustique pages , pour l'installation d'un projecteur et d'un cran de cinma pages , les dimensions de salles de cours selon les donnes sur les tablissements d'enseignement suprieur pages , celles d'une bibliothque selon les prcisions des pages ; pour l'amnagement des bureaux, les pages ; pour les garages et parkings, les pages Pour les logements ncessaires au grant, l'conome, au concierge, etc.

Voir les pages pour les chemins et cltures, les pages pour l'amnagement des jardins etc. En ce qui concerne les ascenseurs, consulter les pages , les portes et fentres les pages ; les fondations et leurs tanchements les pages 59 63, les murs et leurs paisseurs les pages 64 67, les toits les pages 72 Enfin, pour le chauffage et la ventilation se reporter aux pages 93 97, l'clairage et l'clairement aux pages Sur ces bases multiples et diverses, le constructeur pourra tablir son projet avec sret et rapidit, en tenant compte des exigences particulires de son programme et des conditions du site, et en s'inspirant de la conception de la vie et des moeurs de son temps.

EU EV vtl. N NF Niv. ECG EX. INST L. OP PAT. Units de mesure, abrviations 10 12 m H ou h 1 L S h min. Abrviations hpitaux p. Surface, aire, superficie Volume Volume florin.

Temps, intervalle, dure Frquence Vitesse angulaire Nombre de tours, vitesse angulaire Vitesse Acclration, acclration de la pesanteur Masse: Ceux-ci, leur tour, conditionnent la ralisation des vues en plan. La connaissance exacte de ces formats normaliss prend alors son importance pour le concepteur. Le Professeur Porstmann a dvelopp des formats normaliss partir d'une surface de 1 m 2 dont les cts x et y satisfont les conditions: Le format de base rectangle de surface gale 1 m 2 et dimensions des cts comme ci-dessus est l'origine des diffrentes sries de formats.

On obtient la srie des formats A en multipliant ou en divisant par 2 les dimensions du format d'origine fig. Les sries supplmentaires B, C et D ont t prvues pour les dimensions concernant les papiers, par exemple enveloppes, classeurs, chemises fig. Chaque format de la srie B a une surface gale la moyenne des surfaces des formats de la srie A qui l'encadrent. Chaque dimension de la srie. On obtient certains formats en divisant par 2, 4 ou 8 les formats principaux enveloppes, tiquettes ou dessins par exemple fig.

Les fiches sans onglets de tabulation correspondent exactement au format normalis. L'onglet des fiches avec onglets dpasse du format ; pour le classement, la dimension concerne passe alors au format directement suprieur. Les diffrents classeurs et chemises possdent un systme d'attache des feuilles et ont de ce fait une largeur plus importante que les formats normaliss correspondants. Pour la largeur on choisit plutt les dimensions des trois sries A, B et C fig. Les bloc-notes sont exactement aux formats normaliss.

S'ils possdent des perforations en bordure, la partie disponible est diminue de la zone perfore par rapport au format normalis fig. Les livres brochs massicots et les revues sont exactement au format normalis. Si une coupe supplmentaire est ncessaire au moment de la reliure, les feuilles deviennent plus petites que le format normalis. En revanche la couverture dborde. La hauteur de la couverture doit correspondre exactement au format normalis fig.

La largeur de la couverture dpend du procd de reliure. Largeur de la surface d'impression Hauteur de la surface d'impression sans titre de colonne Interligne. Plus grande Largeur d'impression sur une colonne Plus grande largeur d'impression par colonne sur deuxd colonnes Marge intrieure valeur thorique. La norme mentionne ci-dessus est appliquer pour la surface d'impression et sa largeur en format normalis: A4 fig. Les dessins originaux ou les diazo-copies doivent correspondre aux formats de la srie A fig.

La distance a entre le cartouche de lgende et le bord du dessin est: Une marge de 25 mm pour la reliure est autorise pour les petits dessins, mais elle diminue la surface utile du format fini.

Exceptionellement des formats troits peuvent tre construits en assemblant l'un aprs l'autre des formats semblables ou voisins appartenant la srie de format utilise. Pour la srie de format A, les dimensions utilisables partir des largeurs habituelles des rouleaux, sont: Une largeur de rouleau de mm est ncessaire, si l'on veut obtenir tous les formats de dessin jusqu'au format A0 partir d'une seule bande de papier.

Pour ranger les formats A4 dans un classeur, il faut plier les dessins comme sur la figure 8: Ainsi lorsque le dessin est compltement repli, seule la zone de la feuille en bas gauche, marque avec des points, est perfore ou agrafe ; 4. La partie restante sera plie par moiti pour rduire la dimension de cette partie et apporter ainsi la partie contenant le cartouche sur le haut de la pile. Les formats normaliss allongs doivent tre plis dans le sens conforme la logique ; 5.

En respectant les rgies mentionnes ci-dessus, le pliage d'une feuille de n'importe quelle dimension est possible. Aprs dduction du pliage de 21 cm de large, si la dimension du dessin n'est pas divisible par 2, 4, 6, etc. Feuille non massicote, plus large - que ncessaire de 2 3 cm sur chaque ct Original et diazo-copie massicots.

Dessin normalis A0 0 Dimension des feuilles Format: Le dessin est le langage du projeteur.

NEUFERT PDF TÉLÉCHARGER

Sa dextrit graphique lui permet d'exposer clairement ses ides personnelles et les intentions de son client. Le dessin de construction est un moyen pour atteindre un but et non un but en soi comme pour un peintre. Pour dessiner conformment aux normes et raliser des esquisses suivant la trame mondiale de construction fig. Pour raliser des esquisses avec des crayons tendres, on utilise du papier calque mince. On peut aussi couper partir d'un rouleau des feuilles dans les dimensions dsires.

Les feuilles sont dtaches avec un guide ou coupes avec le guide ct intrieur fig. Les dessins de construction avec crayon dur sur du papier dessin clair, transparent, difficilement dchirable sont protgs par une bordure fig.

Fixer le papier dessin sur une simple table dessin planche dessin en bois de tilleul ou de peuplier, avec des punaises pointes rgulires fig. Plier d'abord une marge bande de 2 cm de large partir du bord de la feuille, ce qui constituera une marge pour le brochage.

Lorsqu'on dessine, soulever un peu le t pour viter les bavures ou l'effacement du dessin pour cette mme raison, dessiner du haut vers le bas. II est possible aussi de fixer le papier dessin par des bandes de papier adhsif, la place des punaises fig. Les soi-disant machines dessiner, d'usage courant chez les ingnieurs, ont t peu peu utilises dans les bureaux d'architectes fig.

En dehors de la rgle en T ordinaire, il existe une rgle spciale qui permet de construire diffrents angles procd brevet. Elle est quipe de divisions octamtriques et centimtriques fig. Rgle gradue pliante, rgle gradue parallle pour faire des hachures, rgle pour diviser en segments fig. Accessoires "de fortune" pour dessiner des courbes fig.

Pistolets dessin fig. Les reprsentations graphiques rendent comprhensibles les in1,4 tentions du projeteur, elles sont 0,7 plus persuasives que des mots.

La reprsentation graphique doit tre construite de telle faon qu'elle corresponde la ralit future. Stylo pointe. Des quadrillages en perspective conviennent aussi pour des reprsentations graphiques d'intrieur si les positions angulaires sont courantes fig.

II existe des astuces pour dessiner: Une bonne tenue de la rgle et une pratique suffisante sont ncessaires. Le partage d'une ligne en intervalles dtermins est facilit par l'utilisation approprie en ob Taille-crayon automatique.

Diffrents accessoires peuvent aider le dessinateur: Des grilles pour gomme effacer sont utilises dans le cas de dessins avec beaucoup de lignes fig.

NEUFERT PDF TÉLÉCHARGER

Machine pour crire les lgendes On utilise les gabarits avec pludes dessins. On utilise des grilles normalises pour caractres italiques ou verticaux fig. Les dimensions de ces objets sont donc conformes l'chelle humaine. Ainsi, autrefois, les membres de l'homme servaient de base toutes les units de mesure. Aujourd'hui encore, nous concevons mieux les dimensions d'un objet en comparant sa hauteur celle de l'homme, en mesurant sa longueur sur une coude, en disant qu'elle dpasse de tant de doigts, ou d'une tte une longueur donne.

Ce sont l des ides innes et des dimensions que nous avons, pour ainsi dire, dans le sang. Le systme mtrique a mis fin tout cela, mais nous devons pourtant essayer de nous faire une reprsentation aussi exacte et aussi vivante que possible des units de ce systme. C'est ce que font les matres d'ceuvre lorsqu'ils mesurent les pices d'une demeure, afin d'avoir une base pour les dimensions de leurs plans de construction.

Quiconque tudie l'art de btir devrait commencer par se reprsenter, par intuition si possible, les dimensions des pices et des objets qui s'y trouvent, et s'y exercer longuement: Nous concevons exactement la grandeur d'une chose lorsque nous voyons ct d'elle un homme, en image ou en ralit. II faut remarquer que, mme aujourd'hui, nos revues techniques reprsentent les btiments ou les intrieurs sans personnages. On se fait souvent, d'aprs le dessin, une ide tout fait fausse de la grandeur de ces btiments, et l'on est tout tonn de les voir, une fois raliss, gnralement beaucoup plus petits.

C'est l une raison du manque de proportion frquent entre les divers lments des constructions: Pour qu'il en soit autrement, il faut que l'on prcise celui qui fait le projet l' chelle humaine, et comment se sont dveloppes les dimensions qu'on a pris l'habitude de copier servilement.

Il devra connatre d'aprs les membres de l'homme normal, quel est l'espace utile occup par l'homme dans ses diffrentes positions et en mouvement.

Il devra connatre les dimensions des outils, des vtements, etc. Il devra savoir quel place est ncessaire l'homme entre ses meubles, dans la cuisine, dans la salle manger, dans les bibliothques, etc. Il devra connatre l'emplacement des meubles qui permettent l'homme d'accomplir commodment ses fonctions dans le mnage, dans les affaires, l'usine, ou encore de se reposer. Enfin, il devra savoir quelles sont les dimensions minimales des espaces o il circule quotidiennement, tels que: Il possde de ces espaces types une reprsentation prcise.

C'est partir d'eux qu'il dduit, souvent inconsciemment, les dimensions d'autres lieux. Mais l'homme n'est pas seulement un corps qui a besoin d'espace, le ct esthtique n'est pas moins important.

De la manire dont un espace a t mesur, partag, peint, clair, rendu accessible et orient, dpendra la faon dont il sera ressenti. Me fondant sur toutes ces considrations, j'avais commenc rassembler les donnes pouvant servir d'enseignement et de documentation. L'ouvrage qu'on va lire est bti sur ces donnes. Il part de l'homme et donne les bases permettant de dterminer les dimensions des constructions et de leurs diffrentes parties. De nombreux Lonard de Vinci: On a eu gard, le plus souvent, aux possibilits techniques actuelles.

La description est limite au strict ncessaire et remplace par l'image partout o cela a t possible. Ainsi le crateur de formes architecturales trouvera ici, runies sous une forme rationnelle et frappante, les indications ncessaires pour les projets de construction qu'il devait jusqu'ici rechercher laborieusement dans d'innombrables ouvrages, ou retrouver en mesurant minutieusement les difices construits par ses ans.

J'ai en l'occurrence attach du prix ne donner que l'essentiel: Dans l'ensemble, en dehors de normes dtermines, chaque problme est diffrent et chaque architecte devrait l'tudier, le prendre et le faonner diffremment. Ce n'est qu'ainsi qu'il est possible de raliser des progrs constants dans l'esprit de l'poque actuelle. Les ensembles excuts, en revanche, amnent beaucoup trop facilement copier ou constituent, pour le moins, des points d'immobilisme dont l'architecte travaillant sur des questions semblables peut gnralement se librer difficilement.

Mais, si l'on ne met dans les mains de l'architecte crateur, comme nous en avons l'intention ici, que les lments, il est oblig de tisser le ruban intellectuel qui runira tous les impratifs de chaque problme en une unit galement intellectuelle. Enfin, ces lments ne sont pas puiss au hasard dans n'importe quels priodiques mais extraits systmatiquement de la littrature, spcialise en vue de prsenter les donnes ncessaires aux diffrents problmes de construction, ils ont t vrifis sur des ralisations connues.

Lorsque cela est ncessaire, ils ont t dtermins exprimentalement et sur modles, toujours dans le but d'viter au praticien toutes ces recherches de base.

De la sorte, celui-ci pourra se consacrer avec suffisamment de temps et loisir au ct architectural si important de son problme. Proportions de l'homme sur la base des calculs de A. Zeising Le canon le plus anciennement connu des proportions de l'homme a t trouv dans un tombeau des pyramides prs de Memphis env. Depuis cette poque au moins, savants et artistes s'efforcent de rechercher les proportions du corps humain.

Nous connaissons le canon de l'empire des pharaons, celui de l'poque de Ptolme, des Grecs et des Romains, le canon de Polyclte qui fut considr comme norme pendant longtemps, les indications d'Alberti, de Lonard de Vinci, de Michel-Ange et l'oeuvre universellement connue de Drer.

Les auteurs de tous ces travaux mesurent le corps humain en se servant des longueurs de la tte, du visage ou du pied, prises comme units. Ces longueurs furent ensuite subdivises et ramenes les unes aux autres, si bien qu'elles purent servir d'unit mme dans la vie quotidienne: Les directives de Drer furent gnralement adoptes. Il partit de la hauteur de l'homme et tablit les subdivisions l'aide des fractions suivantes: Zeising qui, par ses recherches sur les proportions de l'homme fondes sur la section d'or, par ses mesures d'une grande prcision et par ses comparaisons, a contribu le plus claircir la question.

Son oeuvre n'eut pas malheureusement tout le retentissement qu'elle mritait; ce n'est qu'au dbut de ce sicle que le technicien le plus comptent dans ce domaine, E. Moessel, dmontra son importance et consacra dfinitivement par son systme, les travaux de Zeising. Le Corbusier utilisa partir de , pour tous ses projets, les proportions fondes sur la section d'or, sous la dnomination Le Modulor.

Ses dimensions sont: Longueur totale 19,66 m, longueur du compartiment 12,75 m, longueur d'un fourgon bagages 12,62 m, hauteur de marche cm. Wagon de train express, plan d'ensemble. Longueur totale 20,42 m, longueur d'un fourgon bagages 18,38 m. Niveau suprieur d'un wagon quatre essieux et deux niveaux avec restaurant de 32 places assises. I -1I e i e 1 Niveau infrieur d'un wagon quatre essieux et deux niveaux avec compartiment restaurant et compartiment bagages.

Production de gaz carbonique et de vapeur d'eau par l'homme, d'aprs les expriences de H. L'habitation doit protger l'homme contre les intempries et lui procurer une ambiance dont dpendent non seulement son bien-tre, mais aussi le rendement de son activit. Ce qui exige l'absence de courants d'air, une atmosphre riche en oxygne, une bonne ventilation, une chaleur agrable, une humidit convenable de l'air et un clairage adquat. Les facteurs les plus importants sont: Une maison bien isole du froid par la nature de sa construction, avec des fentres suffisamment grandes, places aux endroits convenables dans les pices, permettant un ameublement pratique, une maison bien chauffe, bien are sans courant d'air , voil les premires conditions d'un bientre durable.

Aration L'homme consomme de l'oxygne et rejette du gaz carbonique et de la vapeur d'eau. Les proportions diffrent selon le poids, la nourriture, l'activit et l'ambiance ou se trouve l'i ndividu fig.

Cela ncessite, dans les conditions normales, un volume d'air de 32 m 3 pour un adulte et de 15 m 3 pour un enfant. Mais comme, mme les fentres fermes, la circulation normale de l'air dans les btiments isols est jusqu' deux fois plus importante, les volumes d'air suivants sont suffisants: Si la circulation d'air est encore plus importante fentres ouvertes, ventilation par conduits d'air , le volume peut tre rduit 7,5 m3 par personne dans les chambres, 10 m 3 par lit dans les chambres coucher.

Lorsque l'air est vici par des lampes brlant l'air libre ou par des manations malodorantes, dans les hpitaux ou dans les usines par exemple, ou lorsque l'espace est clos comme dans une salle de thtre p. Chaleur La temprature la plus agrable est comprise entre 18 et 20C pour l'homme au repos, entre 15 et 18C pour l'homme au travail, selon son activit. Un adulte pesant 70 kg fig. La production de la chaleur varie selon la position fig. Elle crot lorsque la temprature ambiante baisse et aussi lorsque l'homme est en mouvement.

En chauffant la pice, on doit commencer par chauffer les cts les plus froids. Lorsque la temprature dpasse C, il se produit une dcomposition dont les produits irritent les muqueuses, la bouche et le larynx, et qui provoque la sensation d'air trop sec. C'est pourquoi le chauffage par la vapeur et les poles en fonte avec leurs surfaces fortement chauffes sont contre-indiqus pour les maisons d'habitation.

La trop grande humidit de l'air favorise les germes de maladies, moisissures, pourriture, suintements fig. La production de vapeur d'eau varie chez l'homme suivant les conditions fig. Elle cre une dperdition importante de chaleur chez l'homme et augmente avec l'lvation de la temprature de la pice, surtout lorsque celle-ci dpasse 37C temprature du sang.

Supportable pendant plus. Accumulation nuisible des gaz d'usine les plus importants, d'aprs Lehmann. La chaleur dpense se rpartit comme suit: Il en rsulte un climat intrieur agrable lorsqu'il existe une harmonie entre ces facteurs, ce qui profite la capacit d'effort et la sant de l'homme. Le bien-tre thermique s'installe quand une conomie rgulire de la chaleur corporelle trouve son quilibre, c'est--dire quand le corps arrive rgulariser la temprature avec un minimum d'efforts physiques le bien-tre s'installe.

On se sent bien lorsque la diminution de chaleur du corps concorde effectivement avec la dperdition de chaleur de son environnement. Le flux thermique se produit de la surface chaude vers la surface froide.

Mesures de rgulation de temprature prises par le corps Production de chaleur: Diminution de chaleur: Flux thermique entre le corps et son environnement Flux thermique interne: Flux thermique externe: Notions sur les changes de chaleur Conduction thermique: La conductibilit thermique du cuivre par exemple est leve, celle de l'air est faible matriaux d'isolation poreux.

L'air se rchauffe au contact avec un corps chaud par exemple radiateur , monte, se refroidit au niveau du plafond et redescend. L'air circule et entrane des poussires et des particules en suspension. Plus le vecteur de la chaleur par exemple l'eau dans un radiateur circule vite, plus rapide est l'coulement de la circulation.

Rayonnement de chaleur: Il est proportionnel la puissance 4 de la temprature absolue de la surface, c'est--dire qu'il est 16 fois plus grand quand la temprature double. La longueur d'onde du rayonnement change aussi avec la temprature.

Elle est d'autant plus courte que la temprature de la surface rayonnante est plus grande. A partir de C, la chaleur devient visible en tant que lumire. Le rayonnement en dessous de la limite du visible s'appelle rayonnement thermique infrarouge.

Il rayonne dans toutes les directions, traverse l'air sans le chauffer mais sera absorb par les corps compacts, ou rflchi. L'absorption du rayonnement chauffe ces corps compacts y compris le corps humain.

Cette absorption de la chaleur par le corps est pour des raisons physiologiques la plus agrable pour l'homme et aussi la plus saine pole de faence. Climat agrable: Climat dsagrable haute temprature de radiation: Temprature basse de rayonnement.

Recommandations pour l'amnagement de l'ambiance climatique dans un espace clos. Temprature de l'air et des surfaces environnantes. Des tempratures de 20 24C sont agrables en t et de 21 C 1 C en hiver.

La temprature des surfaces environnantes ne devrait pas s'carter de plus de 2 3C de la temprature de l'air. Une mod ification de la temprature de l'air peut, dans une certaine mesure, tre quilibre par une modification des tempratures de surface diminution de la temprature de l'air - augmentation de la temprature des surfaces.

Une trop grande diffrence de temprature entrane une circulation d'air trop importante. Il existe des surfaces critiques limites pour toutes les fentres. Il faut viter les circulations importantes de chaleur au niveau du sol sur les pieds temprature au sol suprieure 17 C. La sensation d'avoir chaud ou froid aux pieds est propre aux humains et n'est pas une qualit du sol.

Un pied nu ressent la chaleur et le froid uniquement en fonction du revtement du sol et de son paisseur, un pied couvert les ressent en fonction du revtement et de la temprature au sol. La temprature de surface du plafond dpend de la hauteur de la pice. La temprature ressentie par l'homme rsulte approximativement de la moyenne entre la temprature de l'air de la pice et celle des surfaces environnantes.

Air et circulation d' air. La circulation d'air sera ressentie comme un courant d'air qui provoque dans ce cas un refroidissement local du corps. Temprature de l'air et humidit relative de l'air. Air frais et changement d'air. Une ventilation contrle est optimale. Elle est moins bonne quand elle est fortuite et ou permanente. La teneur en CO, de l'air doit tre remplace par de l'oxygne.

Pour cela il faut renouveler l'air 2 3 fois par heure dans les pices d'habitation et les chambres. Renouvellement d'air dans les pices d'habit: Le senne de chaleur commande 1 leIranyppn de la chaleur perle 01,5,0 sanguin 2le retrodisseirentsueur par s4crtion de 3 la production de chaleur tremblera par tremblement des EI. Domaine de bien-tre. Les surfaces et corps noirs paraissent plus petits que les corps blancs de mme grandeur; les hommes vtus de noir paraissent plus sveltes, et vtus de blanc plus gros qu'ils ne le sont en ralit.

Cela est valable pour tous les lments des constructions. Lorsque l'on a besoin d'une impression d'galit entre les surfaces noires et blanches, ces dernires doivent tre diminues en consquence. Une couleur claire ct d'une couleur sombre fait apparatre celle-ci encore plus sombre. Sur ce dessin, les lignes verticales, parallles en ralit, apparaissent concourantes du fait des hachures obliques. Les segments a et b ainsi que les segments A-F et F-D semblent ingaux, les premiers par suite de l'adjonction d'attributs minimes et les seconds par suite de leur incorporation dans des surfaces diffrentes.

Les cercles au milieu des deux groupes de cercles paraissent de grandeurs diffrentes l'oeil, bien qu'ils aient le mme diamtre grandeur relative. Deux personnages de la mme grandeur dessins dans une perspective semblent de taille diffrente s'ils ne suivent pas les rgles de la perspective. La couleur et les dispositions du tissu des vtements modifient l'apparence de l' homme. Le noir amincit a car il absorbe la lumire. Le blanc grossit b car il la diffuse. Les rayures verticales allongent c , les rayures horizontales largissent, les quadrillages allongent et largissent et.

Effet dynamique. Effet statique. Des pices et coins gaux semblent non seulement de taille ingale mais encore donnent une impression diffrente lorsqu'ils sont subdiviss diffremment.

Dans les lments verticaux, les dimensions semblent l'oeil faire plus d'effet que les mmes dimensions dans les lments horizontaux. La structure architectonique vert. Q Des pices de mme dimension peuvent avoir un aspect totalement 15 17 diffrent du fait de la disposition des fentres, des portes et du mobilier. L'une fig. La situation des fentres sur le grand ct fig. Par la seule situation du point de 18 vue, un btiment semble plus haut vu d'en haut que d'en bas.

II s'y ajoute, si l'on regarde vers le bas, un sentiment d'inscurit qui fait tout paratre plus haut que depuis une situation assure, le regard tourn vers le haut.

Les murs en retrait rgulier vers le haut 19 apparaissent verticaux, les marches, corniches et bandeaux incurvs vers le haut apparaissent horizontaux. La vision sert d'abord notre scurit corporelle, l'apprciation commence o la vision cesse; elle conduit la jouissance des images trouves par la vision. Suivant que l'ceil reste immobile sur l'objet ou le parcourt, on distingue l'image embrasse d'un coup d'oeil et l'image parcourue.

L'image embrasse se prsente dans une surface sensiblement circulaire dont le diamtre est gal la distance de l'oeil l'objet. L'image embrasse idale est quilibre. L'quilibre est la premire qualit de la beaut architectonique. Des physiologues sont en train d'laborer la thorie d'un sixime sens, sens d'quilibre ou sens statique, qui serait la base de nos perceptions esthtiques du fait que nous trouvons belles les choses et les rapports symtriques, harmoniques p. En dehors de ce cadre, l'ceil reoit ses impressions par l'image parcourue.

L'oeil qui parcourt l'objet reoit ses impulsions de mouvement le long des rsistances qu'il rencontre en largeur ou en profondeur.

Il ressent de telles rsistances se rptant des distances gales ou priodiques comme une mesure ou un rythme qui exercent un charme semblable celui que l'oreille ressent de la musique architecture, musique gele. Dans un espace ferm, la sensation est galement cause par l'i mage embrasse ou l'image parcourue fig. Une pice dont nous reconnaissons la limite suprieure plafond dans l'image embrasse donne une sensation de sret, mais aussi, dans les pices en longueur, une impression d'oppression.

Pour les plafonds hauts que l'ceil ne peroit qu'aprs un mouvement vers le haut, la pice semble illimite et grandiose, sous rserve que les distances des murs, et par consquent les proportions gnrales, aillent de pair.

Il faut remarquer en l'occurrence que l'oeil subit des illusions d'optique. Il value mieux les largeurs que les profondeurs ou les hauteurs; ces dernires semblent toujours plus grandes qu'en ralit.

C'est ainsi que, comme l'on sait, une tour apparat toujours beaucoup plus leve vue d'en haut que vue d'en bas p. Les artes verticales donnent l'impression de surplomber et les artes horizontales, celle d'tre incurves au milieu p. Il faut en tenir compte, sans tomber pourtant dans l'excs inverse style baroque , p.

Le facteur principal pour le calcul des dimensions est la grandeur du champ visuel fig. L'loignement pour ce dernier dtermine la grandeur du dtail discerner. Les Grecs se sont appuys prcisment sur ce fait ; ils ont dtermin ainsi, diffrentes hauteurs, les dimensions des moindres moulures sous les frontons des temples, de faon que, pour un loignement de 27 fig.

De l se dduisent aussi les distances du livre au lecteur variables suivant la grosseur des caractres , de l'acteur au spectateur, etc. Dans les pices s basses, l'impression de l'espace est ressentie d'un seul coupe d'oeil image embrasse. Le champ visuel de l'homme, la tte immobile mais l'ceil mobile, mesure 54 en largeur, 27 au-dessus du plan des yeux et 10 en-dessous. La distance minimale pour avoir une vue complte du btiment, gale la largeur du btiment ou le double de sa hauteur au-dessus du plan visuel.

Le champ de vision de l'oeil normal immobile embrasse une circonfrence dtermine par 1 , c'est-dire approximativement la surface de l'ongle du pouce de la main allonge. E x tan 01'. Si une inscription doit encore tre lisible une distance de m par exemple, la largeur des caractres d'aprs fig.

La dimension des dtails de btiments discernables se calcule facilement d'aprs fig. Pour la largeur des rues qui doit donner lieu la fois une vue d'ensemble et l'apprciation des dtails, on doit prendre en considration les distances ci-dessus. Les parties des btiments situes audessus des saillies, pour tre vues, doivent tre suffisamment hautes voir a. Les diffrentes parties de la corniche peuvent, par dformation, prsenter l'ceil une surface plus grande voir b et c. Vert q Le cercle naturel des couleurs d'aprs Goethe: Vert Couleurs lgres et couleurs lourdes ne pas confondre avec les couleurs fonces et les couleurs claires fig.

Les couleurs fonces donnent une impression de lourdeur. Les pices ont un aspect plus bas lorsque les plafonds sont foncs. Les couleurs sont des forces qui agissent sur l'homme et engendrent la sensation de bien-tre ou de malaise, l'activit ou la passiLourd Vioet claires Jaune Lger vit. Dans les entreprises, bureaux ou coles, la coloration peut augmenter ou rduire le rendement, dans les cliniques, elle peut vert hter la convalescence des malades.

L'influence de la couleur est jaune Froid Modeste indirecte par son action physiologique propre largir ou rtrcir le pices et ainsi, par l'intermdiaire de l'action d'espace, d'opPassif q Couleurs fonces et claires et leur presser ou de librer figures 5 et 7.

Elle est galement directe action sur l'homme. L'orange a ta plus grande force d'impulsion; elle est suivie par le jaune, le rouge, le vert et le pourpre.

Le bleu, le bleu vert et le violet couleurs froides et passives ont la plus faible force d'impulsion. Carmin Les couleurs riches en impulsions ne conviennent que pour les Pourpre Rouge vif. Les couleurs chaudes augmentent l'activit, stimulent et, dans certaines circonstances, excitent.

Les couleurs froides rendent passif, calment ou modifient l'intimit. Le Violet Jaune bleu vert dtend les nerfs. L'action des couleurs dpend en outre de la clart et du lieu o elle s'exerce.

Outremer faune Les couleurs chaudes et claires, agissant du haut, stimulent Bleu de Prusse et l' esprit; de ct, rchauffent et rapprochent; du bas, allgent et Vert bleu soulvent.

Download +500 Best Architecture Books Legally free!

Les couleurs chaudes et sombres, agissant du haut, isolent, Le cercle des douze couleurs. Les couleurs froides et claires, agissant du haut, illuminent et dtendent ;du ct, dirigent; du bas, rendent lisse et incitent courir. Les couleurs froides et sombres, agissant du haut, donnent une sensation de menace; de ct, une sensation de froid et de tristesse; du bas, une sensation de lourdeur et d'attirance.

Le blanc est la couleur de la puret, de la propret et de l'ordre absolus. Dans la structure colore des pices, le blanc joue un rle important pour sparer les autres groupes de couleurs les uns des autres pour les neutraliser et, de ce fait, en clairant, animer et subdiviser.

Les couleurs claires donnent une En tant que couleur d'ordre, le blanc est utilis pour signaler les impression de lgret. Les pices semblent plus hautes lorsque les surfaces, dlimiter les magasins et dpts, tracer les lignes de murs foncs se dtachent sur les dmarcation et de signalisation routire fig. Les pices longues semblent plus courtes quand les murs transversaux les limitant ressortent fortement. Des indications prcises et essentielles remontent au temps de Pythagore.

Pythagore partait du principe que les rapports numriques relatifs l'acoustique devaient tre aussi visuellement harmonieux. De l est issu le rectangle de Pythagore fig. Les dimensions des pices doivent tre dduites de ces proportions de nombres. Les quations de Pythagore, ou selon le cas de Diophante, donnent des groupes de nombres figures 2, 3 et 4 qui doivent tre utiliss pour la largeur, la hauteur et la longueur des pices.

Les formes gomtriques cites par Platon et Vitruve sont aussi d'une importance primordiale: D'autres lignes polygonales par exemple 7 cts fig. Ainsi on peut construire un polygone 15 cts pentadcagone fig. Le pentagone fig. Mais ses proportions spciales ont t rarement utilises jadis.

Les lignes polygonales sont ncessaires pour les projets et la construction de btiments dits ronds. Pour la dtermination des grandeurs les plus importantes: Le rectangle de Pythagore inclut O toutes les proportions d'intervalle et 1 exclut les disharmonieuses: Heptagone approximatif. BC coupe perpendiculairement AM en D en le divisant en deux.

BD est approximativement le 1! Nonagone approximatif. L'architecte Knauth a utilis avec succs pour -ses travaux d'laboration des proportions de la cathdrale de Strasbourg le triangle isocle dont , la base et la hauteur correspondent un carr.

Le triangle 1J4 fig. Products include manhole covers, ductile iron fittings for PVC pipes, and industrial casting parts. Le constructeur professionnel en voirie et rseaux ralise les travaux de cration ou d'amnagement de voirie, de maonnerie, de raccordement aux rseaux Accueil www. Capacit d'absorption des grilles de voirie CADxp Bonjour tous, En vain, j'ai cum le net la recherche de donnes "fiables" sur la capacit d'absorption des grilles de voirie de type grilles plates, grille Travaux VRD Ralisation de travaux de voirie et rseaux Travaux VRD: Les quipes dETPM et une large gamme de matriel nous Altec France, spcialiste des rampes de chargement en aluminium, ponts, patins pour stabilisateurs, plaques de protection des sols, passages de cbles, protge Conforme la norme NF EN Post a Comment.

Email This BlogThis! Share to Twitter Share to Facebook. Newer Post Older Post Home. Subscribe to: Post Comments Atom. About Me anjarsetiadi View my complete profile.

Total Pageviews. Popular Posts.